DAUPHINÉ - Portraits de juges gym masculine

A la barre du Comité Départemental du Dauphiné, Didier Gautier, président, emploie souvent la métaphore du phare, celui qui guide les bateaux dans le port.

PORT–TRAIT : quelques lignes pour vous présenter certains de ces « phares » qui guident les activités proposées aux adhérents des associations du CDD de la Fédération Sportive et Culturelle de France.

De gauche à droite : Régis MALLEIN, Christian HUGARD, Yves KAPPEL

Ces bénévoles sont discrets, altruistes, généreux et associent leurs compagnons d'activité à leur réussite. Nous vous présentons un trio : Christian HUGARD, Yves KAPPEL, Régis MALLEIN

Comment es-tu arrivé à la gym ?

CH : J’habitais en Lorraine; Maman avait été gymnaste à l’Espérance de Toul, et à 7 ans,  j’ai commencé la gymnastique dans cet même club.

Compétiteur puis entraineur, j’ai suivi toutes les sections de gym masculine. La participation aux compétitions imposant la présence de  juges, j’ai donc été initié au jugement des mouvements.

Installé à St Egrève pour raisons professionnelles, l’Etoile de Voiron Gymnastique m’a contacté en 1992 pour étoffer l’équipe des juges. J’y suis licencié depuis, et membre du conseil d’administration.

YK : Repéré parmi les parents qui accompagnent leur fils à l’entrainement, j’ai été interpellé par Régis M, responsable des juges. Il a tout de suite perçu ma fibre associative, et sur le champ, m’a promis de m’apprendre le jugement des mouvements en gymnastique.

RM : En 1981, l’Avant Garde Turripinoise organisait un Fédéral de Musique et Majorettes. Mon épouse, adhérente à l’AGT, m’a transmis l’appel aux bénévoles, pour être « commissaire », c’est-à-dire accompagnateur d’une association. L’année suivante, j’ai été aide-moniteur puis juge. Mon implication dans cette association m’a conduit jusqu’à la présidence, et à d’autres responsabilités au sein du CDD.

Quelles sont tes activités ?

CH : Je suis responsable des Juges du CDD.

Membre de la commission Gym Masculine du CDD, aidé d’Yves K et Régis M, je prépare les jurys des compétitions, organise et co-anime la formation des nouveaux juges, ainsi que leurs perfectionnements et recyclages.

YK : Je suis Juge.

Engagé dans la commission Gym Masculine du CDD, aux côtés de Christian H et Régis M, je développe des applications informatiques et des outils pour la gestion des Juges. Pour les formations, je crée des supports : présentations animées, vidéos pour l’analyse des mouvements avec détails des fautes et des cotations, questionnaires d’évaluation, etc…, et en tant que Juge Formateur, j’anime ces formations.

RM : Je suis juge et formateur avec Yves K et Christian H, à qui j’ai confié la responsabilité des juges masculins du CDD, après une vingtaine d’année comme responsable; nous formons une bonne équipe.

Que pourrais-tu dire à de futurs bénévoles ?

CH : Le bénévolat m’apporte beaucoup de joie ; c’est bien d’aider et partager son savoir. C’est agréable d’être avec des gens qui appartiennent à la grande famille de la Fédé.

Le bénévolat, c’est un engagement. C’est faire évoluer, faire monter en compétence pour prendre du plaisir à faire de gym ou à venir juger. Ce sont des rencontres de gens attentifs, dans une bonne ambiance.

YK : Le bénévolat, c’est pour moi le Don de Soi pour améliorer les choses. C’est participer à l’émulation d’un groupe, être avec des gens que j’apprécie;  c’est aider, me sentir utile.

« Si tu fais du bénévolat, c’est pour les autres. » Ce n’est pas pour en tirer une satisfaction personnelle. Tu es bénévole pour « renvoyer l’ascenseur » pour les autres; pour permettre à d’autres de progresser. « Si tu donnes de toi, les autres te le rendront »; c’est toujours un échange, il y a de la réciprocité.

RM : Le bénévolat a beaucoup de côtés positifs : les relations humaines entre responsables bien sûr, et aussi, avec les juges et les gyms ; c’est très motivant !  Mais la face sombre, c’est aussi beaucoup de sacrifice : pendant de nombreuses années, c’était juge avant la vie de famille, j’ai un peu sacrifié la vie de loisirs en famille.

Un message particulier pour la future saison ?

CH : « Espoir » et « Retrouvailles «  pour la future saison.  Bonne reprise, bonnes compétitions,  dans l’esprit de la F.S.C.F.

YK : Je souhaite qu’à la saison prochaine tout reprenne comme avant, et que, ce que l’on a vécu avec le Covid-19, reste des plus importants pour se recentrer. S’il n’y a pas l’Homme pour faire avancer le système, il n’y a pas de système, et ça ne sert à rien. Gymnastes, repartez comme vous étiez avant, gardez vos beaux objectifs, pour que l’on puisse toujours se régaler, à vous voir sur les plateaux de compétition.

RM : Cette période difficile a permis de faire une pause dans les activités quotidiennes. La société ne se bâtit pas qu’avec le « Boulot-Dodo » ;  les relations sociales sont primordiales. Il faudra repartir avec beaucoup d’espoirs. C’est ensemble qu’on rebondira !

Boutique nationale

NOUVEAU PRODUIT 

Agenda FSCF 2020-2021

bloc_boutique_1.png

Où pratiquer

Rechercher une activité

et
km alentour

Suivre notre actualité

MULTIMEDIA

multimedia.png

fscf-logo-bloc_0.png